Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

GAZ DE SCHISTE / ÉOLIEN : DEUX POIDS, DEUX MESURES

Envoyer Imprimer PDF

L’énergie éolienne cause beaucoup plus de dégâts environnementaux que l’extraction du gaz de schiste…
C’est sûrement la raison pour laquelle tout est mis en œuvre pour bloquer l’extraction  du gaz de schiste, tout en accordant des passe-droits pour l’installation des éoliennes !

D'un coté on met le peuple à genoux devant quelques centaines d'opposants et de l'autre on lui passe allègrement sur le corps.

Il y a de la manipulation des masses de la part des lobbies environnementalistes ! Plus que jamais, il est temps de rétablir la vérité des faits.

C’est ce à quoi veut contribuer notre Amicaliste Jean-Alex Foret :

« Les hydrocarbures de roches-mères, et en conséquence nos professions et plus gravement encore peut-être notre pays,  subissent les conséquences néfastes de la loi inique 2011-835  promulguée le 13 Juillet 2011, issue de désastreuses interprétations par des parlementaires en recherche de bulletins de votes, à la suite d’expressions de mouvements populaires manipulés par diverses sectes qui y trouvent leurs intérêts.

Ayant ensuite réussi à imprégner ou faire chantage de leur idéologie jusqu’au plus haut niveau politique dans des esprits  où l’inculture scientifique et technique  le dispute au mépris de ces mêmes mondes de ‘sachants’,  ces sectes ont obtenu qu’un président supposé de tous ses concitoyens, non seulement confirme cette occlusion d’exploiter ces trésors  des tréfonds nationaux, mais en plus prive les dits concitoyens  du droit d’en même tenter de quantifier existence et qualité. Cela relève pas moins que de la tyrannie d’un potentat…

En d’autres divers ‘X-craties’, cela vaudrait au minimum la déchéance, l’indignité nationale, le goulag… parfois même des fers aux pieds ou pire, un peu de vrai plomb dans la tête…

Las… dans notre ‘cratie’ maintenant privée de ‘démo’ par  une partie du peuple qui a imprudemment donné à des représentants sectaires et ignares en matières d’énergies  un blanc-seing  sur leurs vagues promesses que les lendemains chanteront, un assaut concerté de même caractère léonin est en train d’exercer la tyrannie de ces sectes via ce parlement majoritairement à la botte des maître-chanteurs !

Bien que ne concernant pas nos métiers et les hydrocarbures, cet assaut agresse le pays entier, et nous sommes tous d’autant plus concernés que nous avons bénéficié d’informations précises dans le domaine de ce vicieux assaut.

Ayant déjà voté la loi dite ‘Brottes’ fin Avril 2013 qui, entre autres coups de ciseaux, supprimait tout avis des communes et de leurs regroupements concernant l’installation d’éoliennes industrielles sur leurs territoires, le gouvernement entreprend dans l’urgence de se voir attribuer tout pouvoir pour modifier à loisir  par voie d’ordonnances les droits de l’Environnement, en particulier les procédures actuelles concernant les Installations Classées pour la Protection de l’Environnement ( I.C.P.E.).

Le projet de loi d’habilitation qui vient de passer à la Chambre vise à regrouper le Droit de l’Urbanisme, le Droit Forestier, le Droit de l’Environnement, essentiellement pour favoriser  l’implantation d’éoliennes industrielles,  installations qui subissent actuellement quelques revers en Justice par des citoyens excédés des exactions d’entreprises  déjà les législations existantes. Le peuple regimbe ? On passe dessus !

L’article 13 de cette loi prévoit un  ‘certificat de projet’ qui est explicitement de nature à figer la situation juridique quant à la décision d’établir et valider une étude d’impact, et à définitivement exclure le droit de recours des tiers… Disparaissent les critères de classement ICPE  pour les installations ‘‘pouvant présenter des dangers ou des  inconvénients soit pour la commodité du voisinage, soit pour  la santé, la sécurité, la salubrité publique, soit pour l’agriculture, soit pour la protection de la nature de l’environnement, des paysages, soit pour l’utilisation rationnelle de l’énergie, soit pour la conservation des sites et des monuments, ainsi que les éléments du patrimoine archéologique’’

L’article 14 crée un ‘‘permis unique’’ dont l’octroi serait à discrétion du gouvernement, en fait à la seule main du Ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’Energie… Ce fumeux MDDE foyer d’imbibés de théories ‘énergétiques’ que la réalité des ‘machines’ à vents et photons, préférées de leurs gourous, a déjà montré le défaut total de pertinence écologique, comme déjà montré tant par l’Allemagne avec la construction de centrales à charbon et lignite, que par le Danemark qui ne survit aux anticyclones hivernaux tueurs de brises  que grâce aux surplus d’électricité hydraulique de ses deux voisins nordiques…

Sous couvert de mesures de simplifications et de sécurisation de la vie des entreprises, on assiste à un abandon par nos parlementaires de leurs compétences environnementales, et de leurs responsabilités de garants du droit des personnes, du droit à la santé, du droit de l’environnement, du bon usage des deniers publics.

Quelle ‘cratie’ laissent-ils aux citoyens en supprimant leurs droits au recours, à la Justice.. ?

On assiste de nouveau à la main mise sur les biens nationaux et le bien-être public par une minorité sans aucune légitimité au regard de ses résultats électoraux…

Leur tyrannie s’était exercée aux dépens de nos professions, elle s’exerce maintenant sur le pays entier, à leurs bénéfices de prébendes parlementaires, et  au profit des groupes industriels qui ne peuvent fourguer leurs machines qu’à coups de subventions et de ce genre de viol de nos principes nationaux. »

Copyright © 2018 Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole. Tous droits réservés.
Design / Réalisation : scom communication avec JoomlArt.
Joomla!
Vous êtes ici : Accueil Actualités GAZ DE SCHISTE / ÉOLIEN : DEUX POIDS, DEUX MESURES