Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

LE GAZ DE SCHISTE APRES L’AVIS du CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Envoyer Imprimer PDF

La récente décision du Conseil Constitutionnel validant la loi  2011-835 du 13 juillet 2011 n’est finalement qu’un coup d’épée dans l’eau.

Cette loi  validée,  déclarée constitutionnelle,  n’est  ni  modifiée  ni annulée, elle  reste telle que nous la connaissions avec quatre articles dont deux seulement ont été appliqués à ce jour.

Si  elle  a été légalement contestée, elle est devenue maintenant juridiquement  incontestable, et l’exécutif doit alors l’appliquer dans son intégralité, comme nous l’exigeons depuis plusieurs mois.

Mais, que penser de toutes les déclarations, gesticulations et fanfaronnades  venues de tous bords, politiques, élus, collectifs divers, complaisamment relayées par la puissance médiatique, qui  nous  commentent  cette décision  historique  comme s’il s’agissait d’une victoire napoléonienne contre l’ennemi  juré  que serait l’industrie pétrolière ?

La nation serait ainsi  soulagée et aurait éradiqué  le mal suprême, à savoir l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures  qui ont pourtant été à l’origine du développement et du confort dont nous jouissons actuellement.

On croit rêver !  Si victoire il y a, c’est plutôt celle de l’obscurantisme, de l’ignorance, de l’incompétence, de la manipulation de l’information, du mépris de la technique et de l’industrie. Cette soi-disant victoire porte la marque d’une puissance déclinante, frileuse, fascinée par des mirages idéologiques,  en passe de devenir un désert industriel et de succomber sous la charge d’une dette abyssale.

Et bien NON Monsieur le Président, NON Monsieur le Ministre  Philippe MARTIN, NON Monsieur  José BOVÉ et Madame LEPAGE, malgré vos  déclamations euphoriques  et tapageuses, la porte n’est  pas  fermée comme vous l’affirmez, mais bien au contraire  elle reste  grande ouverte car il faut maintenant appliquer  l’intégralité de cette loi, c’est-à-dire ses articles 2 et 4 (articles dont Madame BATHO s’est vantée d’avoir bloqué l’application, décision digne d’une république bananière ) et conduire les expérimentations qu’elle prévoit.

Nous ne vous laisserons pas brader l’intérêt général au profit de combines politiciennes ; le peuple  démoralisé a soif  de vérité  et  nous poursuivrons coûte que coûte notre combat pour  que cessent le mensonge et la démagogie et que prévalent le bon sens et le réalisme.

Jacques Sallibartant                                                             Jean-Claude Rémondet
Président                                                                            Vice-président

Copyright © 2018 Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole. Tous droits réservés.
Design / Réalisation : scom communication avec JoomlArt.
Joomla!
Vous êtes ici : Accueil Actualités LE GAZ DE SCHISTE APRES L’AVIS du CONSEIL CONSTITUTIONNEL