Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

LETTRE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU 2/12/2013

Envoyer Imprimer PDF

Objet : Décision  ministérielle de rejet de mutation de 7 permis de recherche d’hydrocarbures.

Monsieur le  Président ,

La  décision  prise par M. Philippe MARTIN  de rejeter les demandes  de mutation de 7 permis de recherche d'hydrocarbures est  incompréhensible et inique,  mais aussi dangereuse pour notre démocratie. C'est  à notre connaissance une première en France  car  elle renie le droit de notre pays. Les conséquences de cette décision  seront catastrophiques pour l'industrie pétrolière française, qui est  aujourd'hui  sous le choc, et pour les industries connexes. La filière exploration/exploitation devenue "tabou"  est décapitée  et  la recherche classique d'hydrocarbures à terre et en mer est désormais totalement stoppée. C'est un sinistre  désastre  national.

Peut-on encore oser évoquer  et promouvoir  le "Redressement Productif " lorsque par idéologie on assassine  par ailleurs un métier stratégique ? Outre l'image de la FRANCE ainsi   irrémédiablement ternie à l'étranger, cette décision purement politique  porte atteinte morale et pécuniaire  aux sociétés et au  personnel  qui se sont investis dans la recherche d'hydrocarbures et dans ses nombreuses implications  sur notre territoire.

Si, à l'inverse des collectifs anti GDRM, nos "gueules noires"  ne se sont pas encore bruyamment manifestées, c'est simplement  parce  qu'elles  sont des professionnels aguerris, responsables et pacifiques, conscients  qu'il s'agit d'un métier  stratégique à soutenir et respecter.

Tous nos métiers sont aujourd'hui  une fois encore  humiliés par les propos déconnectés du réel  tenus par ce nouveau  Ministre sectaire et  narcissique  qui ne veut entendre que ce qu'il considère  comme SA VÉRITÉ excluant tout dialogue, concertation, intégration des connaissances  avec les professionnels.

C'est pire qu’anti-démocratique.

Pour son style  cassant et autoritaire  allié à un sectarisme  dévoilé sans état d'âme (il reçoit les collectifs opposants  et refuse la réciprocité avec les professionnels), il ne mérite  que le même châtiment qu'ont subi  ses  deux  prédécesseurs :   la DESTITUTION.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à notre haute considération.

Jacques   Sallibartant
Président

Copyright © 2018 Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole. Tous droits réservés.
Design / Réalisation : scom communication avec JoomlArt.
Joomla!
Vous êtes ici : Accueil Actualités LETTRE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU 2/12/2013