Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

COMMUNIQUE : LA FRANCE ET LE GAZ DE SCHISTE

Envoyer Imprimer PDF

Dans son discours prononcé à Lambersart, le Président Sarkozy a bien précisé qu’il ne faut jamais dire « Fontaine je ne boirai pas de ton eau ».

Depuis trois années, l’Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole (AFMP) ne cesse de se battre à coups de Communiqués de presse (CDPs), de Lettres ouvertes (LOs) et de Conférences ouvertes à tous, en demandant l’abrogation de la loi 2011-835 du 14 juillet 2011, dite Loi Jacob du nom de son promoteur, laquelle interdit purement et simplement la recherche et la mise en production des hydrocarbures dits de « schiste » par forages horizontaux suivis de fracturations hydrauliques.

Cette loi, basée sur des prémices mensongères (cf. le Projet de loi N°3301 du 30 mars 2011) est donc, à nos yeux, inconstitutionnelle mais elle a été jugée constitutionnelle par le Conseil éponyme en octobre dernier.

Les multiples CDPs et les dizaines de LOs que nous avons adressés à la classe politique dans son ensemble et aux principaux médias n’ont pas fait bouger d’un iota les nombreux incompétents (à quelques exceptions près) qui depuis 1971 dirigent l’ancien ministère de l’environnement.

La mandature présidentielle précédente porte une large part de responsabilité et la mandature actuelle n’a fait que de lui emboîter le pas. Mais tout le monde sait qu’en politique il faut adorer ce que l’on a brûlé et brûler ce que l’on a adoré, sans la moindre pudeur.

Si les urnes, en 2017, portent le Président Sarkozy à la magistrature suprême, nous aurons alors une chance de voir la France s’intéresser aux richesses de son sous-sol à la condition qu’il ne reconduise pas à la tête du MEDDE celle par laquelle le malheur de notre industrie est arrivé.

Comme vous pouvez l’imaginer, nous nous battons à mains nues contre un ennemi invisible qui pare tous nos coups comme si nos CDPs et nos LOs comportaient la mention « No reply » chère aux internautes.

Et pourtant, ce gaz « maudit » est tout bonnement du méthane, CH4, le plus simple de tous les hydrocarbures comme celui que nous utilisons, pour nous chauffer, nous éclairer et faire la cuisine. Il est en général inoffensif mais il lui arrive de se concentrer et se terrer dans des endroits inaccessibles, comme le grisou, cher à M. Montebourg, qui lui est du méthane issu de la houille.

Soyons donc patients car le temps milite en notre faveur. En effet, il deviendra de plus en plus difficile, pour un pays comme le nôtre, de se procurer les hydrocarbures dont il aura besoin, face à la concurrence des pays émergents qui pourront payer les prix demandés par les producteurs. C’est alors que nous nous pencherons sur le gaz dit de schiste et, compte tenu du retard que nous aurons pris pour son exploitation, il est probable que nous l’achèterons à nos voisins étrangers ce qui coûtera moins cher vraisemblablement que de le produire nous-mêmes.

Jacques Sallibartant                                                             Gérard Medaisko

Président                                                                               Géologue conseil

Copyright © 2018 Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole. Tous droits réservés.
Design / Réalisation : scom communication avec JoomlArt.
Joomla!
Vous êtes ici : Accueil Actualités COMMUNIQUE : LA FRANCE ET LE GAZ DE SCHISTE