Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

NOUVELLE LETTRE OUVERTE A MME SÉGOLENE ROYAL

Envoyer Imprimer PDF

Madame la Ministre,

Nous nous permettons de vous rappeler le courrier que nous vous avons adressé le 4 juin dernier et qui a été enregistré en vos services sous la référence  1401 55 13 en date du 6 juin.

Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse ou même d’un accusé de réception de votre part.

Ce mutisme de plus de 120  jours  nous interpelle évidemment et nous agace plus encore, car nous estimons  que notre association mériterait  respect et considération  pour son identité faite de bénévolat, d’indépendance et de liberté vis-à-vis de tout groupe de pression,  mais aussi pour toutes les actions  sociales et professionnelles  qu’elle mène depuis plus de 28 ans  dans le cadre de ses statuts.

 

Et pourtant nous sommes mis à l’index sans raison  au MEDDE et subissons une discrimination d’autant plus intolérable  qu’elle n’est pas digne de la démocratie dont notre pays se targue.

Les nombreux collectifs  anti-hydrocarbures  qui militent dans tout l’hexagone sont, par contre, écoutés et reçus par votre ministère. Nous demandons simplement la réciprocité, conscients que les professionnels que nous sommes ont des compétences qui méritent d’être reconnues et une parole qui mérite d’être entendue et prise en compte.

Nous comprenons fort bien  que l’objet de notre démarche, qui  concerne  l’exploration et l’exploitation éventuelle des gaz et huiles de roche mère, vous indispose, car ce sujet est tabou en France depuis   la promulgation de la loi  835 du 13 juillet 2011, mais aussi parce que  vous manifestez un rejet idéologique des hydrocarbures dont vous devriez pourtant reconnaître qu’il nous sera difficile de faire sans à brève et moyenne échéance.

La loi 2011-835 de la République votée par le Parlement et le Sénat doit être strictement  respectée. Elle l’est par les professionnels, mais elle doit aussi l’être par l’État, qui ne peut échapper à son devoir d’exemplarité.
Or, ce n’est hélas pas le cas, puisque l’État,  dont vous êtes la représentante en ce domaine,  refuse d’appliquer  les articles 2 et 4 de cette loi,  contrairement d’ailleurs  à l’avis du Conseil Constitutionnel.

Ce mépris du législateur est un très mauvais signal envoyé à tous les Français dont la confiance à l’égard de ses gouvernants est déjà très largement entamée.
Pourquoi  vous obstinez-vous à ne pas respecter cette loi de la République ?
Les injonctions et menaces des lobbies écologistes constituent-elles une raison suffisante pour s’affranchir du respect de la loi ?
Comment un pays peut-il être gouverné si ses dirigeants cèdent continuellement à tous ces groupes de pression au détriment de l’intérêt général ?

Cette attitude anticonstitutionnelle  est inadmissible dans un pays de droit, c’est pourquoi nous vous demandons de réviser votre position  et de vous conformer scrupuleusement au respect et à l’application de la loi.

Par ailleurs, vos récentes déclarations sur ce sujet nous ont stupéfiés :
« Tant que je serai Ministre de l’Écologie  (MEDDE), il n’y aura pas de gaz de schiste  et pas d’investigations …Le gaz de schiste est une bulle spéculative aléatoire, tous nos moyens publics et privés doivent être  sur les économies d’énergie  et les énergies renouvelables..  Les gaz de schiste, c’est  une bulle spéculative.
Il n’est pas question,  à un moment où la France en état de crise n’en a pas les moyens, de se lancer dans des recherches aléatoires coûteuses »

Comme  responsable du Ministère de l’Énergie vous ne devriez pas ignorer  que les recherches et  travaux pétroliers  sont uniquement  financés   par le secteur privé, c’est à dire les compagnies pétrolières ; cette méconnaissance primaire  de ce secteur industriel  à ce niveau gouvernemental  montre une dangereuse ignorance des réalités, indigne des services d'un ministère si important de notre République.
L’industrie pétrolière ne bénéficie d’aucune des subventions directes ou indirectes (du genre CSPE, TCFE, CTA, TICGN...) sur lesquelles prospèrent les énergies renouvelables : si bulles spéculatives il y a, c’est certainement là qu’il faut les chercher ! Les désastreux exemples de nos voisins Allemands, Espagnols et Danois sonnent  un tocsin plus qu'alarmant !

L’Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole sera très attentive à la réponse que vous nous adresserez.

Vous comprendrez, Madame la Ministre, que nous rendions publique cette lettre.

Recevez, Madame la Ministre, l’expression de notre haute considération.

Jacques Sallibartant                                                             Jean-Claude Rémondet
Président                                                                               Vice-président

Copie à  Monsieur François HOLLANDE, Président de la République, et à Monsieur Manuel VALLS, Premier Ministre

Copyright © 2018 Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole. Tous droits réservés.
Design / Réalisation : scom communication avec JoomlArt.
Joomla!
Vous êtes ici : Accueil Actualités NOUVELLE LETTRE OUVERTE A MME SÉGOLENE ROYAL