Published date: Mardi 8 septembre 2020 - 11:24 | Last update: 3 mois ago . C'est avec des représentants de ce groupe que les renseignements français ont passé un accord peu après l'attentat, selon Yves Bonnet. Les proches et enfants des 6 défunts et 22 blessés du 9 août 1982 se raccrochaient donc à l'espoir de voir enfin s'ouvrir un procès 40 ans après le drame. Mais il a déjà fallu attendre cinq ans avant que la Norvège ne livre celui qui avait fait l'objet d'un mandat d'arrêt international dès 2015 par le juge d'instruction antiterroriste Marc Trévidic qui a pu relancer l'enquête puisque Abou Nidal est mort en 2002 à Damas, en Syrie, rendant l'accord entre les services secrets français et l'organisation terroriste caduque. Un couac administratif constaté par le juge qui n'a eu d'autre choix que de « saisir d'office la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris, aux fins d'appréciation de la régularité de la procédure », comme l'indique son courrier. C'est un affront aux parties civiles. Soyez alerté(e) en temps réel avec l'application franceinfo : Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation. Malgré tout, rien n'est jamais certain. Attentat de la rue des Rosiers à Paris : le suspect extradé en France a été mis en examen et écroué . Chaque matin à 7h30, recevez l'actu du jour dans votre boîte mail. Yves Bonnet avait déjà reconnu l'existence de ce "marché non-écrit" en 2018 dans un documentaire sur France 2, mais c'est la première fois qu'il l'admet devant un juge. Abou Z., l’un des suspects de l’attentat de la rue des Rosiers en 1982 à Paris a été inculpé samedi pour «assassinats» et «tentatives d’assassinats». « C'est surréaliste, s'étrangle Me. L'attentat a été attribué à un groupe palestinien dissident de l'OLP, le Fatah-Conseil révolutionnaire. Le pacte prévoyait que les membres du groupe terroriste soient autorisés à venir en France sans risque d'être poursuivis s'ils s'engageaient à ne plus commettre d'attentat sur le sol français. L’attentat contre le restaurant Jo Goldenberg rue des Rosiers à Paris en 1982 a fait 6 morts et 22 blessés. Deux tueurs tirent des rafales, fauchant clients et employés de l'établissement.… Une claque de plus pour les familles des victimes de l'attentat de la rue des Rosiers, à Paris, déjà sonnées par les révélations de l'ancien patron du renseignement français. Selon RTL, trois hommes suspectés d'être les auteurs de l'attaque du restaurant parisien en 1982, qui avait fait 6 morts et 22 blessés, ont été identifiés en Norvège, en Palestine et en Jordanie. Walid Abdulrahman Abou Zayed, soupçonné d'être "l'un des tireurs de l'attentat" de la rue des Rosiers (1982) a été extradé vendredi 4 décembre par la Norvège. Deux tueurs étaient ensuite entrés, ouvrant le feu. Walid Abdulrahman Abou Zayed, l’un des suspects de l’attentat de la rue des Rosiers en 1982 à Paris, doit être présenté ce samedi à un juge d’instruction. C'est la fin d'une longue attente pour les familles des victimes. », Il existe de nombreux cas où des gardes à vue ont été levées ou des auditions ont été rayées de dossiers pour ce genre d'erreur. « Il faut rappeler que la Norvège a permis à cet homme entré sous fausse identité de séjourner sur son territoire puis l'a naturalisé, malgré les soupçons qui pesaient sur lui, reprend Me Zerbib. Ce dernier a reconnu devant un juge avoir négocié juste après cette tuerie un « pacte de non-agression en échange d'abandon des poursuites » avec le groupe palestinien d'Abou Nibal pour éviter de nouvelles attaques sur le sol français. Attentat de la rue des Rosiers à Paris: le suspect extradé par la Norvège inculpé et écroué. Le magistrat instructeur préférant prendre les devants, plutôt que de laisser Me Gendrin et Me Ruiz, les avocats du suspect, exploiter cette faille procédurale qui pourrait permettre de renvoyer leur client en Norvège. L'attaque avait fait six morts et 22 blessés. Jo Goldenberg, … Et il existe un risque réel que la procédure soit annulée. Le juge chargé de l'enquête sur l'attentat de la rue des Rosiers en 1982 a saisi la cour d'appel de Paris d'une possible irrégularité dans la procédure qui a suivi l'extradition le 4 décembre de l'un des suspects, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. L'attentat de la rue des Rosiers en août 1982 a fait six morts et 22 blessés. Une décision qui avait dix jours seulement pour être exécutée. Dans cette affaire, quatre suspects ont été identifiés. Devant le restaurant Jo Rosenberg, rue des Rosiers à Paris, cible d’un attentat le 9 août 1982 (AFP) Par . A son arrivée sur le sol français, il a été mis en examen pour assassinats et tentatives d'assassinats puis écroué à la Santé. (JACQUES DEMARTHON / AFP) La France avait émis en 2015 un mandat d'arrêt international contre ce Palestinien naturalisé norvégien. Il s'est marié et a obtenu en 1997 la nationalité de son pays d'accueil sous un autre nom, celui de Souhaïl Othman. Malgré tout, l'extradition du suspect a été validée par le roi, le 27 novembre. Cet attentat antisémite bouleverse la … Ils vivent en Jordanie, dans les territoires palestiniens ou en Norvège. Composé de trois à cinq hommes armés, le groupe avait ensuite remonté la rue, vidant en direction des passants les chargeurs de leurs pistolets-mitrailleurs. Arrêté en septembre 2020, Abou Zayed, père de quatre enfants, a toujours nié avoir été présent à Paris le 9 août 1982, lorsqu'un commando a lancé une grenade et tiré en rafale dans le restaurant de gastronomie juive tenu par Jo Goldenberg rue des Rosiers à Paris. Depuis 1991, Abou Zayed s'était installé dans une petite ville au sud d'Oslo. L'établissement avait été la cible d'un attentat à la grenade en 1982, faisant 6 morts et 22 blessés au cœur du quartier juif de Paris. Pour exercer vos droits, Attentat de la rue des Rosiers : l'ancien patron du renseignement français avait négocié un accord avec les terroristes, Attentat près des anciens locaux de "Charlie Hebdo". Le laisser repartir représente donc un risque supplémentaire de le voir échapper à la justice française. LP/Thierry Besnier Walid Abdulrahman Abou Zayed, l’un des suspects de l’attentat de la rue des Rosiers en 1982 à Paris, qui avait fait six morts, est arrivé en France … Interrogé par France 2 vendredi matin, il a dit ne pas regretter cette décision : "Je n’ai pas à regretter une stratégie d’ensemble (...), il fallait sanctuariser la France", a-t-il déclaré. L’attentat de la rue des Rosiers, perpétré le 9 août 1982 contre le restaurant Goldenberg, avait fait six morts et vingt-deux blessés. Samsung, Huawei : jusqu’à -600€ sur les smartphones, montres connectées... Huawei P30 : -38% sur le smartphone accompagné de la Watch GT, Amazon, Cdiscount : 12 nouveaux deals à ne pas rater ce weekend, Des offres privilèges avec le Club Le Parisien. Abou Zayed est soupçonné d'avoir participé à l'attentat de la rue des Rosiers le 9 août 1982 dans le quartier juif historique de Paris. Je suis stupéfait qu'on puisse commettre une telle erreur de débutant dans une affaire de cette importance. ». A 13heures, ce lundi 9 août 1982, la rue des Rosiers est largement déserte à l'heure du déjeuner. Dans ce restaurant juif très connu, une trentaine de personnes déjeunent quand une grenade est lancée depuis la porte. Et la Norvège ne livrait pas ses ressortissants jusqu'à l'accord passé en 2019 entre l'Union européenne et le royaume scandinave. « Je pense que cette erreur est couverte par l'ensemble des autres pièces de la procédure, car il existe d'autres documents attestant qu'on a fait appel à un interprète, estime une source judiciaire qui se veut rassurante. 37 ans après l’attentat de la rue des Rosiers, à Paris, l’ancien patron du renseignement français a reconnu devant un juge avoir négocié un accord avec … L'absence d'une signature peut entraîner la nullité du procès-verbal. Walid Abdulrahman Abou Zayed, l'un des suspects de l'attentat de la rue des Rosiers en 1982 à Paris, est arrivé en France vendredi soir après avoir été extradé par la Norvège. "Soudain, raconte Le Monde daté du surlendemain, une explosion déchire l'air du côté de la charcuterie-restaurant Goldenberg, au 7 de la rue". L'ancien patron du renseignement français, Yves Bonnet, a reconnu en janvier 2019 devant un juge avoir passé un accord avec le groupe terroriste responsable de l'attentat de la rue des Rosiers, à Paris, en 1982, a appris vendredi 9 août franceinfo de source proche de l'enquête, confirmant une information du Parisien. Two assailants threw a grenade into the … En effet, après de longues tractations, l'un des tireurs présumés, Walid Abdulrahman Abou Zayed, 62 ans, a été extradé de Norvège début décembre. En août 1982, deux inconnus entrent dans le restaurant Goldenberg, rue des Rosiers à Paris, et tirent à l'arme automatique sur les clients. Ruiz représentants du tireur présumé de cet attentat, « n'ont pas souhaité commenter cette affaire complexe. Paris Attentat de la rue des Rosiers: le suspect extradé en France mis en examen et écroué Paris - "Peu importe le temps qui passe, le nombre d'années, il est … » Contactés Me. Dans ce cas, en théorie, il ne resterait plus à la France qu'à redemander l'extradition de Walid Abdulrahman Abou Zayed. Le juge chargé de l’enquête sur l’attentat de la rue des Rosiers en 1982 a saisi la cour d’appel de Paris d’une possible irrégularité dans la procédure, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. Un accord entre les terroristes et le renseignement français a été révélé 37 ans après l'attentat, qui a fait six morts et 22 blessés. Gendrin et Me. », Profitez des avantages de l’offre numérique, Un tour de l'actualité pour commencer la journée, Dessinateur Projeteur Réseaux Electriques H/F, LTD - Métiers du Génies Climatique & Electrique et de l'Ingénierie Industrielle, Ingénieur Règles Générales d'Exploitation RGE - Projet EPR H/F, Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie, avoir négocié juste après cette tuerie un « pacte de non-agression, à l'espoir de voir enfin s'ouvrir un procès, Walid Abdulrahman Abou Zayed, 62 ans, a été extradé de Norvège début décembre, l'accord entre les services secrets français et l'organisation terroriste caduque, Cahors : un sanglier «fou» charge plusieurs passants avant d’être abattu, Un détenu dangereux s’évade de la prison d’Arles, Tarn : l’énigmatique disparition de Delphine, mère de famille de 33 ans, Un chasseur blessé volontairement lors d’une battue en Ariège, Forfait mobile : 200 Go à partir de 9,99 euros sur Orange ou SFR (dernières heures). Le 9 août 1982, il y a 37 ans jour pour jour, un commando avait fait exploser une grenade dans le restaurant de Jo Goldenberg, dans le quartier juif du Marais à Paris, au milieu d'une cinquantaine de clients. Par AFP 5 décembre 2020, 23:37 Des pompiers et des infirmières s'occupent d'un blessé derrière le comptoir d'un restaurant juif Jo Goldenberg, situé dans la rue des Rosiers à Paris, … (JACQUES DEMARTHON / AFP) Abonnez vous pour ajouter à vos favoris. Attentat devant les anciens locaux de "Charlie Hebdo" : quatre suspects mis en examen et placés en détention, Attaque des anciens locaux de Charlie Hebdo : quatre nouveaux suspects interpellés, Procès Thalys : perpétuité pour l'auteur de l'attentat déjoué, Procès du Thalys : Ayoub El Khazzani condamné à perpétuité. Mais dans une affaire d'extradition, d'autant plus dans une affaire terroriste, c'est inédit. Mais dans le procès-verbal établi en France à son arrivée par la direction centrale de la police aux frontières, le 4 décembre, notifiant le placement en rétention judiciaire du suspect, il manque la signature de l'interprète en langue arabe. France Télévisions utilise votre adresse email afin de vous adresser des newsletters. Walid Abdulrahman Abou Zayed, soupçonné d'être un des auteurs de l'attentat antisémite de la rue des Rosiers à Paris, à Oslo le 25 septembre 2020 / NTB/AFP/Archives Zerbib avocat de la petite-fille de Jo Goldenberg, le gérant du restaurant cible de cette attaque antisémite. MEE. Le juge français antiterroriste Marc Trévidic a délivré en 2015 des mandats d'arrêt internationaux contre eux, mais la justice n'est pas parvenue à obtenir leur extradition. L'attentat contre le restaurant Jo Goldenberg rue des Rosiers à Paris en 1982 a fait 6 morts et 22 blessés. The Chez Jo Goldenberg restaurant attack was a bombing and shooting attack on a Jewish restaurant in Paris's Marais district, on 9 August 1982 carried out by the Abu Nidal Organization, a group that splintered from Fatah.